Bébé mange cru: un témoignage qui inspire!

bébé pommes

Les témoignages sont nombreux de personnes ayant fait le pas vers une alimentation plus saine, avec une part toujours plus importante pour les aliments crus — inutile de rappeler ici les très nombreux bienfaits pour la santé de ce type d’approche. Je souhaite profiter de ce blog pour partager avec vous certains de ces témoignages et ainsi vous inspirer, vous montrer le chemin, vous donner des idées et des manières d’introduire, petit à petit, plus de cru dans votre quotidien. Le témoignage suivant nous vient d’une journaliste et maman qui a été plus loin en suivant son propre instinct et celui de son bébé pour l’introduire, lui aussi, à l’alimentation la plus naturelle qui soit.

Je lance d’ailleurs volontiers un appel à celles et ceux d’entre vous qui auraient un témoignage à partager dans ce blog, car nous avons tous énormément à apprendre les uns des autres! Alors n’hésitez pas à me contacter ici si cela vous inspire!
« Quand mon fils benjamin avait 18 mois, j’ai rencontré une maman qui diversifiait sa petite fille de 10 mois en lui donnant uniquement des fruits et légumes râpés. Cela m’a interpellé et intéressé et nous en avons discuté. Je me suis promis de diversifier mon prochain enfant en lui donnant au moins un peu de cru. Quand celui-ci est né et a eu 5 mois, il s’est soudainement agité en voyant de la nourriture et a commencé à en réclamer à coups de cris. Au début, j’avais envie d’attendre encore un peu pour éviter les allergies alimentaires car mon benjamin en a eu beaucoup et mon bébé est déjà intolérant au lait de vache et au gluten via mon lait. Mais finalement nous avons cédé et, la première fois qu’il a « tété » une pomme, il a adoré ! Il a surtout été fada des abricots, mais la saison est déjà finie. Il aime aussi les raisins, les concombres et il adore… les olives ! Les graines germées aussi, surtout le fénugrec, quand je le prémache un peu d’abord. Pour les autres aliments, il est capable de machouiller des morceaux sans s’étouffer alors qu’il n’a pas de dents. Je pense que cela dépend des enfants. De toute façon, il n’est pas fan du mixé. Ces derniers temps, il a aussi goûté du cuit et j’ai l’impression qu’il digère mieux le cru… Cela dépend des aliments.

Depuis ces derniers mois, nous consommons beaucoup plus de cru à la maison (moi, en moyenne 50%) et mon benjamin, qui a maintenant 3 ans, adore ça. Avant je lui en proposais peu car il n’aime pas la salade verte, mais j’ai découvert qu’outre les tomates, il adore le chou fleur cru, les radis et tant d’autres choses ! D’ailleurs, cuisiner cru facilite la vie quand on a un tout-petit qui réclame des tétées fréquentes car il n’y a alors pas de cuisson à surveiller ! »

Carine Phung, magazine Grandir Autrement

Avant de vous quitter, je souhaite vous rappeler qu’il est encore temps de vous inscrire au prochain cours d’alimentation crue qui aura lieu à Morges le samedi 25 octobre! Saisissez cette occasion de venir découvrir cette alimentation saine et naturelle, d’en déguster les multiples délices et de vous faire vraiment plaisir en même temps. Faites le pas et décidez de prendre votre santé en mains et de retrouver la pleine forme!

4 commentaires sur “Bébé mange cru: un témoignage qui inspire!

  1. Je commence un petit peu mais suis désorientée car ne sais pas établir de repas pour la journée
    Le matin je mange des fruits mixés avec bananes
    le mîdi une salade avec des graines germées
    le soir un repas normal
    Y a t-il des recettes des documents très précis et faciles à lire
    d’avance merci

    Bonjour Pascale! Vous n’êtes pas la seule! C’est souvent le rythme que j’adopte moi-même, et c’est déjà très bien! Quand je suis organisée, je parviens à préparer des repas crus le soir aussi, mais cela ne va pas de soi, il faut prendre le temps et tester des nouvelles recettes. Je ne puis vous recommander de recettes en français, à part les livres que vous trouvez sur le blog (en bas à droite), mais je compte publier un livre électronique de recettes crues d’ici la fin de l’année alors restez bien à l’écoute de ce blog! A bientôt, Amy

  2. Sur éco bio info, il y a plein d’infos à lire et télécharger, notamment un cours sur l’AV de Diane Langlois avec pleins de petites recettes faciles à faire pour se lancer http://www.eco-bio.info/main3.html.
    Et plein d’infos sur la page AV, et une moultitude d’infos sur le forum de ce site.

    Merci Chantal pour cette information qui sera très utile à tous les lecteurs et lectrices désireux de trouver plus d’informations et de recettes en français. Je connais le manuel de Diane Langlois qui est très complet, date de 1994, et fournit de très nombreuses recettes d’alimentation vivante. Je m’en suis moi-même inspirée à plusieurs reprises! Amy

  3. Le crudivorisme est dangereux pour la santé des enfants.
    Je suis témoin en se moment de « parents » végétariens qui font l’experience de ne faire mangé que du cru à leur enfant depuis que celui-ci est né. I a aujourd’hui 3 ans, il n’y a pas longtemps, l’enfant à attrapé un « simple » rhume et nous avons forcé ses parents de l’emmener à l’hopital car il était très souffrant.
    Les medecins ont dit que si il n’était pas allé à l’hopital il serait mort.
    De plus, ayant vu cet enfant, il 3 ans mais il s’habille toujours avec du 1 an. Il a bonne mine mais je pense malheureusement qu’il est et sera toujours très fragile sans aucune protection. Pour moi ces parents qui n’ont toujours pas renoncé à le nourrir autrement que par le cru sont des meurtriers d’on tout le monde se fou. Alors s’il vous plaît, arreté ces bêtises. Un peu de cru ça va, mais le crudivorisme, c’est honteux.

    Bonjour « Bobowie » et merci pour votre message. Le crudivorisme n’est de loin pas honteux, c’est de le pratiquer sans connaissance qui est honteux, et de surplus sur des enfants dont les besoins alimentaires sont bien différents des nôtres. D’ailleurs, si vous avez lu mon blog, vous constaterez que nulle part je recommande d’élever ses enfants à une alimentation exclusivement crue! En effet, je ne suis pas habilitée à le faire. Il existe de nombreuses personnalités très expérimentées sur le sujet qui ont publié des livres établissant les erreurs graves à ne pas commettre pour éviter les carences qui peuvent avoir des effets dévastateurs sur la croissance et la santé des enfants – je pense en particulier à Shazzie en Angleterre. Elle se bat pour faire comprendre qu’un enfant sous alimentation crue a besoin de nombreux suppléments alimentaires. Sa fille de 4 ans est élevée ainsi et se porte à merveille. Elle n’est de loin pas la seule! Cela demande des recherches importantes. Plusieurs cas graves ont eu lieu aux USA également et ont malheureusement donné mauvaise presse à l’alimentation crue. Mon blog s’addresse aux adultes qui souhaitent apprendre une méthode pour mieux s’alimenter, et ceux qui le font sont enchantés: avez-vous seulement essayé? Je ne suis moi-même pas 100% au cru, je l’ai dit à maintes reprises, pour plusieurs raisons. Il faut faire très attention à ne pas tirer de conclusions hâtives et maudire un mouvement qui est admirable et bénéfique mais qui malheureusement est parfois très mal interprété par des personnes qui se sont peu informées. J’espère que les parents dont vous parlez auront appris leur leçon. Leur enfant ne doit pas continuer à être fragile et craindre pour sa santé s’ils suivent l’avis de professionnels compétents.

  4. Bonjour,

    J’aimerai nourrir correctement -et intelligemment- mon enfant de 6 mois avec un maximum de cru.
    Mais face au manque d’information aussi bien dans mes livres que sur le net, je me sent désemparé … Pourriez-vous m’aider si-vous-plait ?

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *